F.E.M.I.N.I.S.M.E

Article : F.E.M.I.N.I.S.M.E
Crédit:

F.E.M.I.N.I.S.M.E

Le fĂ©minisme, ce mot qui fait inlassablement grincer des dents. Il suffit juste qu’on se mette Ă  parler de #WomenEnpowerment aujourd’hui pour qu’on vous colle l’Ă©tiquette « fĂ©ministe ». Du coup, pourquoi ne pas savoir dans quoi on s’embarque?

Cottombro – Pexels

Le fĂ©minisme, c’est avant tout une conviction que les femmes ont et doivent avoir les mĂȘmes droits que les hommes.

Que le sexe d’un individu ne doit ni ne peut justifier une diffĂ©rence de traitement, dans la sphĂšre entrepreneuriale, commerciale, sociale, culturelle, Ă©ducative
 partout. C’est lutter contre des prĂ©jugĂ©s Ă©normes, parfois prĂŽnĂ©s, parfois intĂ©grĂ©s et insoupçonnĂ©s par les hommes, la sociĂ©tĂ© ou les femmes elles-mĂȘmes. C’est ĂȘtre une vigie et Ă©duquer. Il y va donc de soi que tout homme et toute femme qui agit pour amĂ©liorer les conditions des femmes est fĂ©ministe. VoilĂ  qui est dit, le fĂ©minisme n’est pas rĂ©servĂ© qu’aux femmes !

Malheureusement de plus en plus, le terme féminisme semble porter une connotation plutÎt négative.

On lui attribue une image extrĂ©miste, voire caricaturale, tout en simplifiant ou en dĂ©formant sa dĂ©finition premiĂšre. Plusieurs affirment que le fĂ©minisme tend Ă  ĂȘtre un mouvement qui ne convoite que les femmes et qu’elles seulement devraient se retrouver au pouvoir. Cela impliquerait que ce ne serait pas un mouvement Ă©galitaire qui cherche Ă  dĂ©construire les mythes sociaux, mais bien un mouvement de pensĂ©e dont l’objectif est de transformer le patriarcat afin d’inverser les rĂŽles et de donner le pouvoir au « sexe faible » aux dĂ©pens du « sexe fort ». D’autres encore estiment que c’est un mouvement uniquement rĂ©servĂ© aux « blancs » parce que l’africain a sa propre culture. SĂ©rieusement, quel sens ces rĂ©flexions ont-elles? Comme si l’Ă©galitĂ© Ă©tait fonction des peuples. Passons
🙄🙄

Chelsi Peter – Pexels

Il me revient donc, un temps soit peu, de démystifier pour vous le féminisme :

  • le fĂ©minisme n’est pas une secte ni un regroupement secret qui vise Ă  faire tomber les hommes afin de s’emparer d’un quelconque pouvoir. Il ne tend pas vers une domination fĂ©minine du monde ni Ă  une irradiation des hommes;
  • le fĂ©minisme n’a rien Ă  avoir avec le fait que les femmes soient contre les hommes, contre toute attente, les fĂ©ministes ne dĂ©testent pas les hommes;
  • le fĂ©minisme n’empĂȘche aucunement une femme d’ĂȘtre respectueuse/soumise (selon votre bon vouloir) et de vivre pleinement Ă©panouie dans un foyer;
  • le fĂ©minisme ne date pas d’aujourd’hui. On estime sa premiĂšre vague entre 1850 et 1945. C’est un mouvement rĂ©volutionnaire qui a, Ă  plusieurs reprises abattu des prĂ©jugĂ©s et des inĂ©galitĂ©s afin d’amĂ©liorer la vie des femmes dans plusieurs endroits Ă  travers le monde. Cela mĂ©rite qu’on prenne son histoire et ses intentions au sĂ©rieux ;
  • le fĂ©minisme ne signifie nullement que la femme n’a pas de dĂ©faut ou de faiblesse. La femme, comme tout ĂȘtre humain a besoin des autres pour Ă©voluer dans la sociĂ©tĂ©. C’est une question de complĂ©mentaritĂ©;
  • bref, le fĂ©minisme n’est pas qu’une affaire de fille/femme. Bien que sa terminologie exclue les hommes, il aspire en rĂ©alitĂ© Ă  l’inclusion de ceux-ci au sein de ses combats, et franchement ça ne nous ferait pas de mal d’avoir plus de soutien des hommes.
Pixabay

Je suis dĂ©solĂ©e de vous dĂ©cevoir, mais le fĂ©minisme, c’est aussi simple que ça. Et, au cas oĂč vous vous poseriez encore la question, la rĂ©ponse est oui, je suis une fĂ©ministe.

Si vous croyez que les hommes et les femmes devraient ĂȘtre traitĂ©s de façon Ă©gale, dans toutes les sphĂšres de la sociĂ©tĂ©, eh bien
 vous en ĂȘtes un aussi, et rassurez-vous, il n’y en aura pas mort d’hommes!

Partagez

Commentaires